Aviation

Ryanair nous prend pour des cons (et ça marche)

Publié le Mis à jour le

Ryanair nous prend pour des cons (et ça marche)

Les annonces extravagantes de la compagnie aérienne low-cost finissent-elles par lasser les consommateurs qui les entendent et les médias qui les reprennent?

Michael O'Leary dans un avion Ryanair à Marignane, REUTERS/Jean-Paul Pelissier– Michael O’Leary dans un avion Ryanair à Marignane, REUTERS/Jean-Paul Pelissier –

Le 8 novembre dernier, le tabloïd britannique The Sun publiait sur son site Internet un article intitulé «Le patron de Ryanair veut diffuser du porno dans les avions». 800 signes, une citation du charismatique patron Michael O’Leary expliquant que les hôtels du monde entier offrent déjà ce service, une autre d’un porte-parole de la compagnie aérienne low-cost qui tempère en affirmant que «rien n’a encore été décidé» et une phrase d’un «expert» du voyage expliquant que l’avion n’offre pas la même intimité qu’une chambre d’hôtel et qu’une telle innovation serait «mal».

Résultat: l’article est repris par des centaines de sites d’info à travers le monde, et Ryanair se fait de la pub sans payer le moindre encart ou bannière publicitaire.

Ce type d’annonce est devenu la marque de fabrique de la compagnie et fait même partie du paysage pour les internautes habitués à s’informer en ligne. En France, le premier coup médiatique de Ryanair remonte à janvier 2008 avec une pub montrant le couple Nicolas Sarkozy/Carla Bruni faisant dire à cette dernière:

«Avec Ryanair, toute ma famille peut venir assister à mon mariage.»

Une très bonne opération en termes de visibilité: avec seulement un quart de pub en page 9 du Parisien payé 23.900 euros bruts, la campagne est citée dans tous les médias du pays, grâce en grande partie au couple Sarkozy-Bruni qui avait immédiatement annoncé des poursuites judiciaires. Ryanair sera finalement condamnée à 60.000 euros de dommages et intérêts.

lire la suite…

Publicités

Merci qui…

Publié le Mis à jour le

Sans aucuns trains d’atterrissage sortis, un Boeing de la compagnie polonaise LOT a réussi à se poser sur le ventre, sans problème, sur la piste de l’aéroport Frédéric Chopin de Varsovie.

En provenance de l’aéroport de Newark (Etats-Unis), le Boeing 767 avait tourné pendant plus d’une heure au-dessus des alentours de Varsovie pour se débarrasser de la majorité de son carburant afin d’éviter tout risque d’incendie au cours de cet atterrissage difficile. La piste avait également été recouverte de substances qui retardent la prise de feu, et malgré quelques étincelles sous les moteurs, tout s’est parfaitement déroulé…

Félicitations donc à l’équipage et au pilote polonais Tadeusz Wrona, qui probablement grace à ses 20 ans d’expérience de vols sur Boeing et une très longue expérience comme pilote de planeurs, a su sauver la vie des 231 personnes (220 passagers – 11 membres d’équipage) présentes à bord ! Aucun blessé n’est à déplorer.

http://www.suchablog.com/un-boeing-767-de-la-compagnie-polonaise-lot-reussit-a-se-poser-sans-roues